dimanche 25 septembre 2016

Les 30km du Tue-Vaques : une Odyssée douloureuse

24 septembre 2016, l'Odyssée du Tue-Vaques. Un magnifique trail sur la côte est Cotentin dont le 15km reste à ce jour ma course la plus magnifique.
Cette année, il était évident que j'allais m'aligner sur le 30km : un mois avant le Marathon des Causses du Festival des Templiers, ce serait un premier grand oral béton pour confirmer ma prépa sérieusement menée depuis six semaines pour l'occasion.
Samedi matin, je suis plus excitée que mes gamins, la météo est idéale et j'ai tellement hâte d'aller crapahuter sur la côte, quarante kilomètres plus loin. D'autant plus qu'on part en famille : mes meilleurs supporters.
Tous les voyants sont au vert : les entraînements se passent très bien alors même que je n'ai jamais couru autant depuis toujours, l'alimentation est OK, le sommeil toujours aussi précieux.

Nous arrivons sur place une heure avant le départ, le temps de récupérer mon dossard, d'aller m'échauffer tranquillement avec Fiston (déjà une récompense avant même de franchir la ligne d'arrivée). On retrouve des connaissances, et puis Yannick, un copain, qui fait beaucoup la fête en temps normal mais cette semaine : "non, j'ai rien bu pendant sept jours et j'ai fait attention à dormir plus". OK, normal, et en plus Yannick, il court une fois de temps en temps 15 à 20 kilomètres et rien d'autre.

127 coureurs au départ de ce 30km réputé difficile dont les pointures du coin, et notamment les deux soeurs Émeline et Anaïs Siard, des sacrées championnes de ma catégorie dont mes coups d’œil répétées témoignent de l'admiration que je leur porte.
Des gros bisous à mon mari, mes enfants et en place, c'est parti pour l'Odyssée.
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 20 septembre 2016

La rentrée sportive, avec Polar France !

Après le marathon et plusieurs jours de repos bienvenus, le premier semestre 2016 s'est achevé avec une nouvelle participation au semi-marathon des Vikings, semi-marathon un peu spécial parce qu'il a une touche familiale, puis, quinze jours après le semi, une première participation au trail La Mère Denis sur la côte ouest Cotentin, un trail très reconnu par chez nous, notamment parce que le parcours reliant la station touristique de Portbail au Cap de Carteret 22 kilomètres plus loin, se révèle superbe, un parcours en plus diversifié où on ne s'ennuie jamais (et c'est là que je regrette de ne pas vous en avoir parlé un peu plus dans un article consacré).

Ensuite, il était temps de raccrocher un peu les baskets avant de partir pour de nouvelles aventures car une vraie pause est aussi nécessaire pour repartir de plus belle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 12 septembre 2016

Les Randos du Donjon (courses trail)

Un week-end de courses à deux pas de la maison, il aurait été dommage de passer à côté.
Organisée par l'UC Bricquebec Cyclisme, cette manifestation plutôt réputée du Cotentin, propose des courses VTT, trails et marches. Avec au choix plusieurs distances possibles.
Cette année, je savais que j'enquillerais de nouveau sur le trail de 20km le dimanche matin. Ce que je savais moins, c'est que je participerais aussi au 16km en nocturne le vendredi soir.
Certes, cela me ferait un bel entrainement avant l'Odyssée du Tue-Vaques quinze jours plus tard, mais cela serait la première fois que j'encaisserais autant de kilomètres en si peu de temps de récupération.
Le côté malin de l'organisation était judicieux aussi : tu participes à deux courses, une le vendredi, une autre le dimanche : tu bénéficies d'une petite remise sur le tarif global.
Enfin, le dernier facteur qui a déclenché l'inscription au trail nocturne du vendredi fut Anne qui me confirmait que "oui avec David, il nous dit bien le nocturne !". Allez, ni une, ni deux, on s'inscrit, c'est quand même plus sympa de rejoindre les copains et ne pas partir une nouvelle fois en solo.

  • Le trail nocturne de 16 km

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 12 juillet 2016

La dernière mamie

L'ordre des choses dira-t-on.
92 ans et partie sans souffrances. C'est loin des 51 et des longues semaines de combat.
Des flashs, des étincelles, tous ces souvenirs enfouis de l'enfance, quelque part, plus ou moins loin, qui resurgissent. 
Les journées ensoleillées au terrain où vous posiez vos deux caravanes et les deux auvents pendant trois, quatre mois, aux beaux jours.
Cette balançoire et surtout la petite carriole qui servait à transporter les branchages ou les parterres de fleurs fanées mais dans laquelle on sautait et que l'un de nous, avec les frangins, tirait. Entre deux, on venait se désaltérer sous le auvent, vous étiez avec papa et maman, un tonton, une tata et plus souvent avec encore d'autres personnes. Mamie montait sur la petite marche pour aller dans la caravane nous rapporter une boisson fraîche du petit frigo, ou bien elle se rendait directement à l'extérieur, sous la caravane, où elle gardait les boissons au frais dans une bassine recouverte de torchons.
En juillet, il y avait le Tour de France sur la petite télé en fond sonore.
Il y avait aussi cette odeur bien particulière des journées d'été, des journées passées à prendre le temps sous le auvent où il faisait toujours tiède.
Cette odeur qui me rappellera toujours un coin de mon enfance.
Comme les bijoux en or, avec des perles, qui m'ont toujours fait penser à toi, même plus grande aujourd'hui.
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 26 juin 2016

Semi-marathon des Vikings, troisième !


Oui, déjà une troisième participation pour ce semi-marathon qui fut ma première expérience semi-marathon il y a tout juste deux ans.
L'année dernière, je voulais le refaire notamment parce que c'est un semi sympathique, ambiance bon enfant qui offre un superbe parcours : les coureurs parcourent 21.1 kilomètres dans le Val de Saire, du phare de Gatteville où on trouvera bien pire comme point de départ niveau paysage, jusqu'au port de Saint-Vaast La Hougue, en passant par les villes-villages de Barfleur (un des plus beaux villages de France), Montfarville puis Réville et Jonville.

L'année dernière, il faisait déjà chaud et je me souviens avoir un peu subi après avoir participé à ma première Barjo une semaine avant.
Cette année, notamment parce que j'avais déjà bien donné pour le marathon, pas de Barjo, on se réservera pour ce joli semi. Après avoir soigné comme il faut une fatigue ligamentaire, c'est progressivement que j'ai repris l'entraînement, et c'est plutôt en forme que je suis arrivée à Saint-Vaast hier après-midi.

Pointe de Jonville depuis le Port de Saint-Vaast La Hougue
15h15
On prend place dans une des dernières navettes qui nous emporte vers le point de départ. Comme j'adore faire ma fayotte, je m'assois en première ligne à côté du chauffeur. Sarah, une Bruxelloise, se retrouve à côté de moi, on discutera beaucoup jusqu'au départ, une rencontre bien sympathique à échanger à propos de la course, de la vie de famille, de nos lieux de vie respectifs, le genre de rencontres qui nous redonne le sourire. 
16h
Après avoir fait le tour du phare en mode touriste, j'avale un gel, bois un coup avant le départ et part m'échauffer quelques minutes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 20 juin 2016

L'Eure, autour de Giverny

Après une bien jolie matinée à la Fondation Claude Monet, ce sont quelques autres endroits bien sympathiques du département de l'Eure que nous allons découvrir.
En arrivant près de Giverny, c'est d'abord à Vernon que nous nous sommes arrêtés. Une visite rapide, certes, mais nous avons tout de même pris le temps de découvrir les bords de Seine très bien aménagés, et avons aperçu le Château de Bizy, un Château avec parc et fontaines qui aurait bien mérité une visite.

Vingt kilomètres plus au Nord, ce sont Les Andelys que nous avions choisi de découvrir un peu plus. Les Andelys avec toujours les bords de Seine mais aussi son château, le Château Gaillard qui est d'ailleurs une des images symboles de la ville. Cet après-midi là, nous étions bien tombés : le château était animé par plusieurs jeux traditionnels normands destinés à tous.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 31 mai 2016

La Maison et les Jardins Claude Monet à Giverny


La Maison et les Jardins Claude Monet furent légués par son fils Michel à l'Académie des Beaux-Arts en 1966. Et c'est en 1980 qu'ils sont globalement appelés Fondation Claude Monet.
La Fondation Monet se compose de trois grands espaces : 
  • La Maison
  • Le Jardin devant la maison : le Clos Normand
  • Le Jardin d'Eau (jardin japonais) célèbre pour son étang aux Nénuphars ou Nymphéas dont le peintre préférait l’appellation latine.
C'est en 1883 que Monet s'installe à Giverny avec toute sa famille. Il a 42 ans et y demeurera jusqu'à sa mort en 1926.
Le peintre, figure emblématique du mouvement impressionniste, est indissociable de ce lieu où il vécut et dont il chercha inlassablement à restituer l'instantanéité de la lumière et des couleurs.
  • Le Jardin d'Eau

Rendez-vous sur Hellocoton !